Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de montbard.avenir
  • : Site non officiel. Blog citoyen de l'association Montbard Avenir. Soutien à Laurence Porte.
  • Contact
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 08:24

Toutes nos infos sur le plan de prévention des risques d'inondation en
cliquant ici!



Partager cet article
Repost0

commentaires

P
 Je ne pense pas que la mairesse choisisse ou pas le PPRI on impose ça de plus haut, mais c'est vrai que tout est bon pour endormir la population et se défausser en racontant n'importe quoi pour ne rien faire de bien.Elle ne fait que servir son idéologie dépassée avec des moyens obsolettes, projets vides, mesures impopulaires, attittudes irrespectueuses ...vivement les prochaines municipales! En espérant que cette gestion sans aucune intelligence ne vide pas la ville de sa matière grise!
Répondre
J
Le PPRI, bien, cette démarche était nécessaire, mais honnêtement croyez vous qu'il n'y a pas plus urgent à faire sur Montbard, entre autre un audit financier digne de ce nom.Melle le maire veut encore une fois noyer le poisson, cette solution lui permet de dire, malgrès son programme de campagne, et bien comme le secteur de l'intermarché est innondable, y aura rien a envisager.......chercher l'erreur!
Répondre
T
Montbard j'y crois...Nous avons crue.
Répondre
V
A charge encore une fois de plus aux contribuables innondables de faire les travaux et de se débrouiller avec les dossiers de subventions...Mais est-ce que le déménagement de l'inter n'est pas encouragé de la sorte, car leur nouveau site n'est pas en rouge et partir sera plus avantageux que de mettre le nouvel inter sur des échasses!
Répondre
L
Bien sûr, personne n'est contre la prévention du risque et l'Etat a son intérêt à "ouvrir le parapluie"... Face à ce PPRI, ma première réaction en conseil municipal a été de dire que nous avons là un indicateur de pays riche! (une comparaison avec la vulnérabilité du Bangladesh face aux crues dévastatrices ne serait pas décente!); j'ai appelé à la plus grande vigilance pour que nous ne soyons pas face à une stérilisation de l'espace urbain par cette nouvelle réglementation: au maire et ses adjoints concernés de batailler, le conseil suivra derrière. Sur l'aspect législatif, ce sont les députés qui ont le pouvoir de faire évoluer les choses. J'espère que les citoyens vont s'exprimer suffisamment lors de l'enquête publique pour avoir matière à étayer une réflexion collective constructive.
Répondre