Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de montbard.avenir
  • : Site non officiel. Blog citoyen de l'association Montbard Avenir. Soutien à Laurence Porte.
  • Contact
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 07:33

Avez-vous lu dans le journal local ces portraits de femmes décrites comme "des actrices incontournables " du territoire par la Rédaction du Châtillonnais et l'Auxois du 4 mars?

Pour répondre à la question "la journée de la femme est-ce important pour vous?", très peu répondent par l'affirmative. Laurence Porte déclare: "oui, cela permet de recentrer le débat sur la condition féminine. Je n'imagine que l'on dénie aux femmes leur identité sexuée. Je pense ici au port de la burqa".

StCyp2aout09 009

statue de Maillol

  Malgré la loi sur la parité, la sphère du politique est encore un front pionnier pour les courageuses et les courageux qui sauront y voir non un combat féministe dépassé mais la revendication d'une juste reconnaissance de l'égalité.  

  Simone Veil, classée femme politique la plus populaire auprès des Français, s'étonne de la nomination d'un homme au conseil constitutionnel: "Désormais , il n'y aura plus qu'une seule femme dans cette institution (...) Je trouve cela honteux! Quel cadeau pour un 8 mars! " 

  Sophie Briard-Auconie, députée européenne Nouveau Centre, présidente de Femmes au Centre , reconnait que son parti "souffre d'une sous-répresentation féminine et ne donne pas l'exemple, seulement 3 femmes sur 37 parlementaires (...) Nous sommes l'avenir de notre parti. Du fait de son retard en terme de parité, nous représentons le plus grand "réservoir" pour occuper la scène politique centriste de demain." 

Oui bien sûr, des femmes, il y en a. L'actualité vous permettra de constater que les listes pour les Régionales sont paritaires, c'est la loi mais parmi elles, tous partis confondus, combien de femmes alibi ? 

debutjanvier2010-049.JPG

Emmanuelle Coint (photo ci-dessus) et Catherine Vandriesse, deux colistières de la liste conduite par François Sauvadet se sont exprimées sur le sujet des femmes en politique : la consultation de leurs conclusions en cliquant ici vous en apprendra beaucoup...

Même notre mairesse doit se défendre. A la question d'un journaliste lui demandant de préciser le rôle de Michel Neugnot, Christelle Silvestre déclare :" évidemment....je suis une jeune femme, je suis un peu incapable. J'ai besoin d'un mentor! Et bien non (...)" 


Mais rassurez-vous, à la question, "militeriez pour une journée de l'homme?" Laurence Porte n'hésite pas une seconde: "oui, le jour où leur salaire sera inférieur aux femmes à qualification égale, où ils seront minoritaires dans les organes décisionnels des entreprises, à l'Assemblée nationale et au Sénat. Cela sera peut-être le combat de ...ma fille!"

assnationaleeteugeneguillaume-3oct09-003.JPG



Philippe Vigier,député NC et Laurence Porte, conseillère municipale NC


Nos précédents articles en lien avec le sujet à (re)découvrir:

NPA rouge voilé

Panier de crabes

Blonde, et alors?




  sources: l'Express 6 mars 2010, la Gazette de Côte d'Or, 14 janvier 2010

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

Je suis d'accord avec ce que vous exprimez. Cependant, sans la loi sur la parité, les femmes seraient encore moins engagées qu'elles ne le sont aujourd'hui. La parité ne me satisfait pas sur le
principe mais sans elle, encore moins de femmes... L'objectif de parité est maintenant inscrit dans la constitution. Concernant les compétences, l'expérience prouve et ce dans tous les domaines que
les femmes doivent davantage faire leurs preuves avant de gagner la confiance et que l'on passera bien moins l'éponge sur leurs erreurs.  
L'inégalité existe, c'est un fait (salaires par ex, effet "plafond de verre" dans l'accession des postes à responsabilités) mais les mentalités ont fort heureusement déjà beaucoup évolué , nous ne
sommes plus régi par le code civil napoléonien!
Bien cordialement,


Répondre
R

Journée de la femme :
D'accord, mais attention à "la parité". Ayant élevé 4 femmes à la maison, je crois avoir été un des premiers "féministes". Mais attention à la parité numérique qui, à mon avis ne signifie rien. Ce
qui compte c'est la compétence, là ou l'on est en droit d'exiger la reconnaissance et le droit d'être choisie par rapport à un homme n'ayant pas les mêmes qualités. Je crois que mes "femmes" sont
de mon avis.


Répondre