Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de montbard.avenir
  • : Site non officiel. Blog citoyen de l'association Montbard Avenir. Soutien à Laurence Porte.
  • Contact
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 19:55

09 François Sauvadet expression 12 mars 2012 Montbard

 

Lors du Conseil municipal du 11 juillet a été adoptée une délibération portant sur le programme pluriannuel d'accès à l'emploi titulaire et aux modalités d'organisation de la sélection professionnelle.

 

En clair, il s'agit de l'application de la loi du 12 mars 2012 portée par François Sauvadet, ministre de la Fonction publique du gouvernement Fillon. 

 

Cette loi met un terme à la précarisation de l'emploi dans la fonction publique d'Etat, territoriale et hospitalière.


A Montbard, ce sont 6 agents de la Fonction publique territoriale qui bénéficient de cette disposition.

 

Après ce rappel fait par notre élue, Laurence Porte a aussi souligné la portée symbolique de cette délibération du 11 juillet 2013 à 2 jours du trentième anniversaire de la Loi du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires.

 

à relire:

 

Employés municipaux: une action ministerielle utile

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 08:30

20 Conseul Municipal du 28 Juin 2013 L-opposition dignit-

  Laurence Porte, Jacky Pitaud, Abdaka Sirat, Maria Marcos: conseillers de l'opposition

 

Les conseillers municipaux de la Majorité socialiste sont 22 à siéger et 17 d'entre eux  perçoivent une indemnité de fonction.

 

Lors du dernier conseil, seuls 14 sur 22 avaient fait le déplacement pour siéger autour du Maire.  Le quorum, c'est-à-dire le nombre minimum de conseillers requis, n'était pas atteint avec les conseillers de la Majorité.


Est-ce à l'opposition de pallier les absences de la Majorité?

 

  • Ces mêmes conseillers de l'opposition considérés comme persona non grata lors de nombreux événements auxquels ils ne sont pas conviés.
  •  Ces mêmes conseillers rejetés dans le magazine municipal à leur seule tribune d'expression ?
  • Ces mêmes conseillers qui doivent demeurer impassibles face au mépris du maire: ainsi Jacky Pitaud, "le citoyen Pitaud" comme il s'est déjà fait appeler en conseil par Frederic Ravenet , s'est vu traiter cette fois et à plusieurs reprises de "menteur" de la bouche de Christelle Silvestre... Chacun appréciera.

 

Avouez qu'il faut un bon mental depuis bientôt 6 ans!

 

Les conseillers de l'Opposition ont décidé d'attendre que le quorum soit atteint avec la présence de conseillers de la majorité pour que le conseil puisse se tenir et que les points à l'ordre du jour puissent être votés.

 

Après quelques coups de fil fébriles,  plusieurs conseillers de la Majorité sont arrivés.... preuve que quand on veut, on peut!

 

Ce n'est malheureusement pas la première fois que le quorum n'est pas atteint et nous espérons que notre mise en garde aura été efficace pour que la maire fasse le nécessaire. 

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 20:01

dossierfichage.jpg

 

 

C'est un fait troublant et franchement loin d'être anodin qui s'est produit lors du dernier conseil municipal:

 

une adjointe au maire, Madame Gaumet, a révélé publiquement  que lorsque des administrés font une réclamation... ces personnes, par ailleurs contribuables, sont étiquetées comme des "sympathisants de Laurence PORTE". 

 

S'il s'agissait simplement de bêtise humaine et non d'une pratique intellectuelle immorale, le rôle de la maire Christelle Silvestre n'était-il pas de rappeler son adjointe à l'ordre?

 

Elle s'en est bien abstenue!

 

18 Conseul Municipal du 28 Juin 2013 La Maire et ses adjo

 

Gouverner, gérer une ville peut-il se concevoir de facto sur la base du clientélisme?

 

On peut en effet  s'interroger légitimement puisque comme l'a souligné Jacky Pitaud, il est étonnant à titre d'exemple de constater l'embauche pour les emplois saisonniers de l'été de jeunes qui sont des enfants d'élus de la Majorité... 

 

A la communauté de communes, pour ceux qui s'en souviennent, cette adjointe, indemnisée chaque mois, avait fait des pieds et des mains pour faire embaucher son époux dans le cadre du projet (non abouti) de mise en place des bateaux électriques sur le canal...

 

à suivre...


 

à relire:


Souriez, vous êtes fichés


 


 


Partager cet article
Repost0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 16:21

Le maire botte en touche et rejette le voeu au prochain conseil...

 

 

chantier gendarmerie 007

 

 

 

VOEU relatif au transport des lycéens en T.E.R.

Déposé par les groupes de l'Opposition - Conseil municipal de Montbard du 28 juin 2013.

 

En préambule, il convient de rappeler que si le Conseil Général de la Côte-d'Or est compétent en matière de collèges et de transport scolaire hors agglomération, c'est bien la Région Bourgogne qui est en charge des Lycées ainsi que des Transports Express Régionaux (TER).

Par ailleurs, les élèves du collège Pasteur de Montbard peuvent de droit accéder, en fonction des options choisies, à plusieurs lycées de secteur : le lycée Anna Judic de Semur en Auxois, le lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine et le lycée Eugène Guillaume de Montbard.

 

Dans les faits, les lycéens sont transportés par le Conseil général sur le réseau TRANSCO pour le lycée de Semur et sur le réseau T.E.R pour le lycée de Châtillon. Dans ce dernier cas de figure, l' abonnement scolaire SNCF est donc financé non pas par la Région mais par le Conseil général.

 

Afin de continuer à maîtriser et optimiser la répartition entre les réseaux TRANSCO et TER, ont été adoptées de nouvelles modalités de délivrance de l'abonnement SNCF à compter de la rentrée scolaire 2013.cette décision a été adoptée à l'unanimité des conseillers généraux le 24 mai dernier.

 

A savoir : les élèves achèteront eux-mêmes un abonnement sur la base du tarif Région pour voyager sur le réseau TER que le Conseil Général pourra rembourser en fin d'année scolaire.

Afin de soulager le budget des familles dans un contexte économique tendu, la communauté de communes du Pays Châtillonnais s'est engagée à prendre en charge l’avance financière demandée par le Conseil Général aux élèves.

 

Le Conseil municipal de Montbard tient d'une part à adresser ses remerciements à la Communauté de Communes du Pays Châtillonnais pour ce geste en faveur des familles.

 

D'autre part, à l'image de ce que fait la Région Nord Pas de Calais, le Conseil municipal de Montbard souhaite que la Région Bourgogne puisse rendre gratuit l'accès des lycéens aux TER plutôt que de le faire payer au Conseil Général.

 

En s'engageant à prendre en charge l'accès aux TER pour les lycéens, la Région

contribuerait ainsi à une plus grande clarification des compétences entre les collectivités et à une meilleure lisibilité de l'action publique en direction de nos concitoyens.

Partager cet article
Repost0
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 20:42

 

Nombre d'élus  comme d' administrés attendent une réponse:

 

P1040263

Question diverse adressée par Laurence PORTE, conseillère municipale – Conseil municipal du 28 juin 2013
Gestion du personnel municipal:

"Considérant la nécessité de restaurer la confiance et la collaboration avec les agents communaux,

j'ai demandé à Madame le Maire, lors du conseil municipal du 23 mai 2013, d'apporter un éclairage à l'Assemblée délibérante sur la situation des agents communaux, que le Bien public titrait en avril comme « Montbard: malaise dans les services » rapportant des propos extrêmement forts.

Madame le Maire n'ayant d'une part, pas souhaité apporter d'informations au conseil municipal suite au rendez-vous du 11 avril 2013 avec le syndicat CFDT Interco 21, et m'ayant invitée à lui formaliser cette demande par écrit pour le prochain conseil municipal, je lui réitère aujourd'hui, cette question ayant trait aux affaires de la commune."

 

à relire:

 

Travail et Bonheur à la Ville de Montbard

 

Personnel communal: urgence pour le dialogue social

 

Personnel communal: pour une politique des ressources humaines qui prenne en compte l'Humain 2/2

 

Personnel communal: engagement non tenu 1/2

 


Partager cet article
Repost0
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 09:41

En quoi consiste la mission d'un conseiller municipal délégué à la communication et indemnisé pour cette fonction chaque mois depuis mars 2008?

 

 



 

il-regarde2.jpg

 


On ne peut pas lui reprocher de ne pas prendre de photographies...des tas de photographies... toujours en embuscade, prompt au déclic et sous tous les angles...mais quel est son secret ? C'est vrai, c'est bizarre, il n'y a jamais les conseillers municipaux d'opposition dessus ou en si petit, tout petit qu'il faut une loupe !

Peut-être ne veut-il tout simplement pas faire d'ombre, voilà ! Pour preuve, lui-même, pourtant élu de la République, n'apparaît jamais à aucun moment officiel de la vie démocratique et républicaine ni ne donne systématiquement de son temps pour participer à la tenue d'un bureau de vote comme les autres conseillers qui eux sont « bons pour le service ».


Jamais il ne s'est joint au groupe pour aucune cérémonie officielle depuis 2008. Il est pourtant le président du groupe de la Majorité sortante et à ce titre une figure en vue, n°1 de la section locale du parti socialiste par ailleurs.

Pour autant que cette attitude publique puisse interpeller, nous ne faisons que constater.

Par contre, il est légitime d'attendre qu'il accomplisse sa mission de suivi de la communication et de l'événementiel de la Ville et comme nul n'est parfait, accepter de s'exposer à des remarques si quelque chose peut être amélioré.

Quel mal y a t'il à relever lors du Conseil municipal du 23 mai que la communication sur le Festival de Jazz prévu fin juin n'est pas tout-à-fait opérationnelle puisque aucune information n'était encore sur le site de la Ville ni sur le site de Polazik ? Cela ne coûte rien en marketing et une mise en ligne d'informations est techniquement rapide.

Pourquoi Frédéric Ravenet, apparemment plus piqué au vif que l'anodin de la remarque pouvait le laisser supposer, se sent-il obligé de faire savoir à Laurence Porte sous forme de menace à peine voilée que  les services seront informés de ce qu'il considère comme « une mesquinerie » .


L'arroseur risque de se retrouver arrosé car pour ce qui est des "mesquineries" et autres vexations, les agents municipaux ont subi de graves dysfonctionnements relationnels avec leur employeur dont la presse s'est faite l'écho en appelant un chat un chat: "pression et flicage".

Depuis 2008, il ne peut se brider en s'en prenant à notre élue. Que peut-il lui être si insupportable chez la conseillère municipale : qu'elle soit l'adversaire politique de sa femme, arrivée à égalité de voix aux cantonales? Ou … non...cela ne peut être... qu'elle soit une femme ? Qu'elle soit grande ? blonde ?

 

 

 

wefoiresept2011 027

 

 

 

 

lesépinesmodelepinkroses

 

 

 

 

Oh non, pas possible, l'intolérance n'est pas compatible avec ses valeurs affichées auquel cas une prochaine reconversion est à envisager...

 

à relire:

 

Salon des Vins: curieuse politique de communication du conseiller ...en communication!

 

Personnel communal: urgence pour le dialogue social

Partager cet article
Repost0
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 18:00

Réponse à cette question diverse de Laurence PORTE au Conseil municipal du 23 mai 2013:

 

Objet: séances de piscine pour les maternelles de l'école Buffon de Montbard.

 

gabpiscine

 

Dans le cadre de l'enseignement d'éducation physique et sportive, le Bulletin officiel de l’Éducation nationale n°41 du 11 novembre 2010 formule que: «  Apprendre à nager à tous les élèves est une priorité nationale, inscrite dans le socle commun de connaissances et de compétences.

Cet apprentissage commence à l'école primaire et, lorsque c'est possible, dès la grande section de l'école maternelle. Il doit répondre aux enjeux fondamentaux de l'éducation à la sécurité et à la santé mais aussi favoriser l'accès aux diverses pratiques sociales, sportives et de loisirs. »

 

L'enseignante en charge des maternelles de l'école Buffon de Montbard souhaite inscrire ce dispositif dans sa pratique pédagogique.

 

La délibération 2012.185 (conseil municipal du 20 décembre 2012) sur les tarifs publics du centre nautique Amphitrite indique la gratuité pour les scolaires (Maternelles et Primaires) de Montbard.

 

Les élèves de l'école Buffon de Montbard bénéficient-ils de la gratuité de l'accès piscine ?

Partager cet article
Repost0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 12:11

 

 

 

Le malaise des agents de la ville de Montbard est un sujet qui mérite que toute la lumière soit faite pour comprendre comment une telle situation a pu s'installer. 

Comment une municipalité peut-elle se justifier de situations qualifiées de maltraitantes?

 

help.jpg

  

Lorsque Laurence Porte a évoqué la situation dès l'année dernière en conseil municipal, le maire jugeait son intervention scandaleuse.


Aujourd'hui, c'est elle qui est scandalisée devant la liste des griefs. L'excuse est à la mode mais le maire ne peut pas dire qu'elle n’était pas au courant ; Elle annonce vouloir faire maintenant appel à un cabinet pour régler les problèmes : encore un énième cabinet !


Que fait Frederic Ravenet , son conjoint conseiller délégué à la communication et chef du groupe majoritaire, toujours drapé dans sa dignité d'homme de gauche exemplaire,  si ce n'est justement de faciliter le dialogue avec les partenaires ?

 

 

Christelle Silvestre déclare avoir fait le choix politique de multiplier les postes de responsables. Avoir autant de chefs permet-il une action plus efficace? Les personnels sont-ils motivés et reconnus dans leurs compétences? Le Bien-être au travail ne se décrète pas, il se met en œuvre avec l'aide de tous les partenaires, en particulier de la médecine du travail qui est négligée. Ce sont les vraies questions que porte la voix de l'élue centriste.

 

Il faut espérer que les agents communaux ne seront pas seulement entendus mais écoutés.

 

C'est un sujet sensible car on sait bien que le mal-être au travail génère ensuite des difficultés dans la vie personnelle et finit aussi par toucher le cercle familial.

 

Le mot de la fin revient à ce commentateur du récent article du Bien public sur le sujet :

 

« La sonette d'alarme a été tiré depuis longtemps de la part des employés communaux, L. Porte, membre de l'opposition, a essayé en vain de faire comprendre a ce maire buté qu'il existait un mal-être au sein de cette municipalité, elle également souligné, lors du DOB, que la masse salariale avait augmenté de plus d'un million d'€ afin de créer des postes de "chefs", elle l'a précisé également, il y a plus de chef que d'employés et la majorité lui a rit au nez, on en voit le résultat aujourd'hui ».

 

à relire dans le BIEN PUBLIC:

 

 

 

 

Montbard , un malaise dans les services

 

 

la question des arrêts maladie abordée en conseil municipal 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 19:53

 

La vie associative est une richesse humaine de notre cité.

 

J'ai proposé au Conseil municipal qu'une réflexion soit menée concernant les Jeunes Sapeurs-Pompiers volontaires car leur subvention annuelle passe de 834 euros à 250 euros. C'est un calcul automatique qui ne permet pas l'équité.

 

jsp2.jpg

 

C'est une association certes sportive mais avant tout citoyenne dans ses missions : initier les garçons et les filles aux techniques propres aux sapeurs-pompiers afin de susciter des vocations.

 

C'est aussi un état d'esprit à encourager dans notre société en mal de repères.

Partager cet article
Repost0
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 10:42


Il y avait une promesse, un engagement, de la part du Président de la République, c'était l'engagement 54, celui de "maintenir le niveau des dotations de l'Etat" aux collectivités. Nous écrivons  au passé car cet engagement est enterré et les collectivités sont au régime minceur.

 

bouteilles-d-eau-minerale 940x705

Lors du vote du budget de la Ville de Montbard, force est de constater que la dotation forfaitaire de l'Etat est en  baisse de + de 380 000 €.

C'est au total une baisse de 4,5 milliards d'€ qui assome les collectivités auxquelles sont imposées 2 milliards d'€ de charges supplémentaires dont la réforme des rythmes scolaires que nombre de villes, de droite comme de gauche, repoussent devant le flou de son financement.

A Montbard, le sujet indispose le maire qui a peaufiné et adouci ses éléments de langage en parlant de "réforme obérant les marges de manoeuvre": étonnant quand on sait les réflexions acerbes à l'encontre du précédent gouvernement sur le même sujet!

Partageant les mêmes convictions, le Maire de Montbard aurait peut-être pu profiter de la récente venue du chef de l'Etat  pour lui rappeler son engagement de campagne mais elle a préféré lui offrir une rose "sans épine".

Les épines, elles seront pour votre porte-monnaie.

 

 

 

Partager cet article
Repost0